Vendredi 14 Décembre

Allumage : 16h36

Minha : 16h35

Arvit : Suivi

Chabbat 15 Décembre

Cours : 07h00

Chahrit (Hodou) : 08h45

Cours Dames : 15h20

Cours Hommes : 15h20

Minha : 16h20

Arvit: 17h45

Fin de Chabbat : 17h48

• Joseph Reveals Himself – A Rebuke for all the Generations
• Humility and Confessing Our Sins is Worthy of Praise
• Stolen Money Yields No Profit
• Jacob’s Hardship: There Is No Life But Torah
• The Shema – A Last Hope of Salvation For All the Generations
• The Need For a Place of Torah Study Wherever We Go

Rabbi David Hanania Pinto

"From the least of his brothers he took five men and presented them to Pharoh" (Bereishit 47:2)

Rashi explains on these words – "From the least of his brothers - from the least significant in strength, the ones who didn't appear strong, for if he perceives their strength he will take them as his soldiers, and they are – Reuven, Shimon, Levi, Yissachar and Binyamin."

Out of all his brothers, Yosef presented to Pharoh the ones who looked weakest so that he shouldn't be impressed by their strength, for this would cause him to desire them for his army. And if they would be enlisted - what would be with their Torah learning?? Ya'akov sent Yehuda ahead "to prepare ahead of him", meaning to establish Batei Midrash in the land of Goshen in order to spread our holy Torah, and if the brothers would be taken to serve in Pharoh's army – who will worry for the Torah!...

• Yossef se dévoile une remontrance pour toutes les générations
• La connaissance de D., source de toutes les bénédictions
• La peur du jugement et du châtiment
• La vertu de Yossef (et des Patriarches)
• L’argent volé n’est d’aucun profit
• L’humilité et l’aveu de nos fautes méritent louange
• Kriat Chéma L’amour de D. et l’amour d’Israël
• La peine de Ya’akov Il n’est de vie que la Torah

De nombreux livres (notamment le livre MAGUID MECHARIM de MARAN Rabbenou Yossef KARO z.ts.l) citent le fameux enseignement de nos maîtres, selon lequel toutes les fêtes sont appelées à disparaître, exceptées ‘Hanouka et Pourim.

Nous pouvons constater cet enseignement concernant ‘Hanouka, à travers la terminaison de la bénédiction que nous récitons avant d’allumer les Nerot : « … Asher Kiddechanou Bemitsvotav Vetsivanou LEHADLIK Ner ‘Hanouka ». En effet le mot LEHADLIK -qui signifie ALLUMER- a une connotation future, comme pour nous indiquer que nous allumerons « à toute époque » les Nerot de ‘Hanouka (alors que la forme « ‘Al Hadlakat ‘Hanouka », n’indique rien de précis sur le futur)...

Rabbi David Hanania Pinto

« Puis il prit une partie (miktsé) de ses frères, cinq hommes, et les présenta à Paro. » (Béréchit 47, 2)

Rachi commente : « Une partie de ses frères : les derniers en force, ceux qui n’ont pas l’air forts. Si Paro avait vu qu’ils étaient forts, il les aurait pris pour en faire des hommes de guerre. Ce sont : Réouven, Chimon, Lévi, Issachar et Binyamin. » Autrement dit, Yossef choisit intentionnellement de faire venir auprès de Paro ceux de ses frères qui semblaient les plus faibles – miktsé signifiant littéralement « de la fin » –, afin d’éviter qu’il ne remarque leur vaillance et ne les recrute dans son armée. Car, s’il en avait été ainsi, qui donc serait-il resté pour étudier la Torah ?...