Vendredi 19 Octobre

Allumage : 18h36

Minha : 18h35

Arvit : Suivi

Chabbat 20 Octobre

Cours : 07h00

Chahrit (Hodou) : 08h45

Cours Dames : 16h45

Cours Hommes : 17h10

Minha : 18h10

Arvit: 19h35

Fin de Chabbat : 19h39

• The Mind, Heart, and Soul: Man’s Essential acquisitions
• Leave Your Country for Your Own Good
• Our Father Abraham Goes to Eretz Israel to Bring Back Those Who are Far
• The Reward is in Proportion to the Hardship
• Leave Your Country For Your Own Good
• Connecting To The Tzaddik On The Inside

Rabbi David Hanania Pinto

"But it occurred, with Avram's coming to Egypt, the Egyptians saw that the woman was very beautiful. When the officials of Pharaoh saw her, they lauded her for Pharaoh, and the woman was taken to Pharaoh's house" (Bereishit 12:14-15)

These are the parshi'ot in which the Torah describes the lives and conduct of our holy forefathers. Through contemplating their deeds we can discern the correct mode of behavior that Hashem demands from us, the path that every Jewish person in every generation should follow. Every single thing that exists has a specific purpose. A person's sincere desire to clearly understand his purpose in this world is the only way to achieve success. The task of a Jewish person is to progress in his avodat Hashem, similar to a new-born baby who progresses from day to day until he becomes an independent individual...

• L’attrait des richesses, un des empêchements à servir D.
• Les actes des pères sont un exemple pour leurs enfants
• Combien grandes sont Tes bontés...
• De l’héritage de la Terre d’Israël et de la survie en exil
• De l’épreuve comme test de perfection dans le service de D.
• De l’esclavage à la liberté et à la rédemption
• L’esprit, le cœur et l’âme, richesses essentielles de l’homme
• L’Eternel, « Homme de guerre »

Dans notre précédent exposé, nous avons expliqué l’importance et les conséquences du Kaddish que l’on récite de nombreuses fois par jour dans nos prières quotidiennes.

Nous avons constaté qu’il y a différents Kaddish :

Le « demi-Kaddish » ; le Kaddish « Titkabal »; le Kaddish « Yéhé Shéléma » ; le Kaddish « ‘Al Israël ».

Il est enseigné dans le traité Kala (Rabbati) (chap.2) :

Un jour Rabbi ‘Akiva aperçut un homme nu et noir comme du charbon. Cet homme portait des buches de bois sur ses épaules. Il courrait comme un cheval. Rabbi ‘Akiva lui ordonna de s’arrêter et lui demanda :

« Pourquoi fais-tu un travail aussi dur ? »...

Rabbi David Hanania Pinto

« Ce fut lorsqu’Avram fut arrivé en Egypte, les Egyptiens remarquèrent que cette femme était extrêmement belle ; puis les officiers de Paro la virent et la vantèrent à Paro ; et cette femme fut enlevée pour le palais de Paro. » (Béréchit 12, 14-15)

Lorsque nous arrivons à ces sections hebdomadaires dans lesquelles la Torah décrit le mode de vie de nos saints patriarches, en y méditant, nous avons la possibilité de connaître le comportement agréé par le Très-Haut que tout Juif, quelle que soit la génération où il se trouve, doit s’efforcer d’adopter. La réussite de l’homme réside dans sa volonté sincère de définir clairement sa mission personnelle dans ce monde. Comme nous le constatons, il n’est pas de réalité terrestre qui n’ait un but précis. La mission du Juif est de s’élever dans son service divin, à l’instar d’un bébé qui ne cesse de grandir de jour en jour jusqu’à devenir indépendant.

Dès lors, nous comprenons pourquoi, dans le livre de Béréchit, la vie des patriarches nous est longuement dépeinte, contrairement aux mitsvot qui s’y trouvent mentionnées brièvement...