Téhilim du Jour Ch. No 39

tehilim 039

Traduction

1 Au chef des chantres, à Iedouthoun. Psaume de David. 2 J’ai dit: "Je veillerai à ma conduite, pour ne pas pécher avec ma langue; j’aurai soin de mettre un frein à ma bouche, tant que le méchant sera en face de moi." 3 Je me suis renfermé dans un mutisme complet, j’ai gardé le silence, en l’absence du bonheur, alors que ma douleur était pleine de trouble. 4 Mon cœur était brûlant en moi en méditant, je sentais comme un feu ardent; sur mes lèvres se trouvaient ces paroles: 5 "Fais-moi connaître, Eternel, ma fin, et quelle est la mesure de mes jours: que je sache combien je suis peu de chose. 6 Voici, tu as strictement limité mes jours, ma vie terrestre est comme un rien devant toi; oui, tout homme placé [sur terre] n’est qu’un souffle. Sélah! 7 Oui, les mortels s’avancent comme une ombre! Oui, ils s’agitent dans le vide, amassant [des biens] sans savoir qui les recueillera." 8 Et maintenant quel est mon espoir, Seigneur? Mon attente se tourne vers toi. 9 Délivre-moi de tous mes péchés, ne m’expose pas aux outrages des gens de rien. 10 Je reste muet, je n’ouvre pas la bouche, car c’est toi qui as [tout] fait. 11 Détourne de moi tes coups, je succombe sous l’atteinte de ta main. 12 Par les sanctions qu’entraîne l’iniquité, tu châties l’homme; comme fait la teigne, tu consumes ce qu’il a de précieux; oui, l’homme tout entier n’est qu’un souffle! Sélah! 13 Ecoute ma prière, Eternel, prête l’oreille à mes cris, ne reste pas silencieux devant mes larmes: car je suis un étranger en ta présence, un simple passager comme tous mes ancêtres. 14 Donne-moi un peu de répit, pour que je puisse respirer, avant que je m’en aille et que c’en soit fait de moi.