Téhilim du Jour Ch. No 74

tehilim 074

Traduction

1 Maskîl d’Assaph. Pourquoi, ô Dieu, nous délaisses-tu obstinément, ta colère est-elle embrasée contre le troupeau de ton pacage? 2 Souviens-toi de ta communauté, que tu acquis jadis, de ta tribu, ta propriété, que tu délivras, de ce mont Sion où tu fixas ta résidence! 3 Dirige tes pas vers ces ruines irréparables: l’ennemi a tout dévasté dans le sanctuaire. 4 Tes adversaires ont poussé des rugissements dans l’enceinte de ton lieu de rendez-vous; [là], ils ont imposé leurs emblèmes comme emblèmes. 5 Ils y ont paru comme des gens qui brandissent la hache en plein fourré; 6 et puis, à coups de marteaux et de cognées, ils en ont abattu toutes les sculptures à la fois. 7 Ils ont livré aux flammes ton sanctuaire, jeté à bas et profané la résidence de ton nom. 8 Ils ont dit en leur cœur: "Nous allons les dompter tous!" Ils ont brûlé tous les centres consacrés à Dieu dans le pays. 9 Nous ne voyons plus nos emblèmes à nous; plus de prophètes! plus personne avec nous, qui sache combien de temps [cela durera]! 10 Jusqu’à quand, ô Dieu, l’adversaire blasphémera-t-il, l’ennemi insultera-t-il sans relâche à ton nom? 11 Pourquoi tiens-tu ta main à l’écart? Retire ta droite de ton sein! réduis [-les] à néant! 12 Dieu est pourtant mon Roi depuis les temps antiques; il a accompli des œuvres de salut sur la terre. 13 C’est toi qui, par ta force, as fendu la mer, brisé la tête des monstres marins à la surface des eaux; 14 c’est toi qui as fracassé la tête du Léviathan, pour le donner comme pâture aux fauves du désert; 15 c’est toi qui as fait jaillir sources et torrents, mis à sec des fleuves puissants; 16 à toi appartient le jour, à toi aussi la nuit, c’est toi qui as créé l’astre lumineux, le soleil. 17 C’est toi qui as fixé toutes les limites de la terre, été et hiver sont ta création. 18 N’aie garde de l’oublier: l’ennemi blasphème, ô Eternel, un peuple méprisable insulte à ton nom. 19 Ne livre pas aux bêtes la vie de ta tourterelle, n’oublie pas à jamais l’existence de tes pauvres. 20 Tiens compte de l’alliance; car toutes les retraites cachées du pays sont devenues des repaires de violence. 21 Que l’opprimé ne soit pas acculé à la honte, que le pauvre et le nécessiteux puissent célébrer ton nom! 22 Lève-toi, ô Dieu, défends ta cause, rappelle-toi les insultes qui, sans cesse, te viennent de gens indignes. 23 N’oublie pas les clameurs de tes adversaires, le tumulte toujours croissant de tes agresseurs.