Téhilim du Jour Ch. No 88

tehilim 088

Traduction

1 Cantique. Psaume des fils de Koré. Au chef des chantres. Sur Mahalat Leannot. Maskîl de Hêmân l’Esrahite. 2 Eternel, Dieu de mon salut, jour et nuit je crie, et suis en ta présence. 3 Que ma prière monte jusqu’à toi! Incline l’oreille à ma plainte. 4 Car mon âme est rassasiée de maux, et ma vie touche au bord du Cheol. 5 Déjà je compte parmi ceux qui sont descendus dans la fosse; je suis tel qu’un homme qui a perdu toute force, 6 qui, abandonné parmi les morts, ressemble aux cadavres couchés dans la tombe, dont tu ne gardes plus aucun souvenir, et qui sont retranchés de ta main. 7 Tu m’as plongé dans un gouffre profond, en pleines ténèbres, dans les abîmes. 8 Sur moi tu fais peser ta colère, s’écrouler toutes tes vagues. Sélah! 9 Tu as éloigné de moi mes intimes; tu me présentes à eux comme un objet d’horreur: je suis séquestré et ne puis m’évader. 10 Mes yeux se consument de misère; chaque jour je t’invoque, Seigneur, je tends les mains vers toi. 11 Est-ce pour les morts que tu fais des miracles? Les ombres se lèveront-elles pour te louer? Sélah! 12 Célèbre-t-on ta bonté dans la tombe, ta fidélité dans le séjour de la perdition? 13 A-t-on connaissance, dans les ténèbres, de tes merveilles, de ta justice dans le pays de l’oubli? 14 Mais moi, c’est vers toi, ô Eternel, que je crie; dès le matin, ma prière va au-devant de toi. 15 Pourquoi, Seigneur, délaisses-tu mon âme, me dérobes-tu ta face? 16 Je suis pauvre et sans souffle dès l’enfance; je porte le poids de tes terreurs, je suis plein de trouble. 17 Sur moi tes colères ont passé, tes épouvantes m’ont anéanti. 18 Elles m’enveloppent sans relâche comme les flots; ensemble, elles me cernent de toutes parts. 19 Tu as éloigné de moi amis et compagnons; mes intimes sont invisibles comme les ténèbres.