Index Halakhot Index Halakhot

Bérah'a de Achèr Yatsar Eth’èm Bédine

Question

Une personne qui voit un cimetière (juif) chaque jour en roulant en voiture à proximité de l’entrée de Jérusalem, doit-elle réciter à chaque fois la Bérah'a de « Achèr Yatsar Eth’èm Bédine » ?

Réponse

Il est vrai que lorsqu’on voit des tombes juives, on doit réciter la Bérah'a suivante :

« Barouh’ Ata A-D-O-N-A-Ï Elohénou Mélèh’ Ha’olam Achèr Yatsar Eth’èm Badin, Vézan Eth’em Bédine, Véh’ilkèl Eth’èm Badin, Véassaf Eth’èm Bédine, Véyodé'a Mispar Kouléh’èm, Véhou ‘Atid Léhah’ayoteh’em Oulkayem Eth’èm, Barouh’ Ata A-D-O-N-A-Ï Méh’ayé Hamétim ».

Cependant, cette Bérah'a n’est récitée que par une personne qui n’a pas vu les tombes juives depuis plus de 30 jours, mais lorsqu’on les voit et que la dernière vision remonte à moins de 30 jours, on ne récite aucune Bérah'a.

De même pour le sujet de notre question, la personne qui - en roulant en voiture chaque jour - voit quotidiennement les tombes juives qui se trouvent au cimetière du Har Haménou’hot (Guiv’at Chaoul) qui se situe à l’entrée de Jérusalem, ne récite pas de Bérah'a sur cette vision, sauf s’il ne les a pas vu durant 30 jours depuis la dernière vision.

Hormis tout cela, il semble que même s’il s’est écoulé un délai de 30 jours depuis la dernière fois où cette personne a vu ces tombes, malgré tout, cette personne ne peut pas réciter la Bérah'a en les voyant en roulant en voiture, et ce, d’après ce qui est enseigné dans la Tossefta :

Lorsqu’on va dans un cimetière, on récite la Bérah'a « …Achèr Yatsar Eth’em… » ce qui sous-entend exclusivement lorsqu’on se rapproche véritablement des tombes, à ce moment-là on récite la Bérah'a, mais sur une vision à distance, on ne peut pas réciter la Bérah'a sur les tombes juives.

C’est ainsi que tranche notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita,  dans son livre H’azon Ovadia – Bérah'ot (page 420), qu’il faut être véritablement proche des tombes pour pouvoir réciter la Bérah'a. Il semble que tel est également l’opinion du Gaon Rabbi Moché FEINCHTEIN zatsal.

En conclusion :

Lorsqu’on voit des tombes juives, il faut réciter la Berah’a de « Achèr Yatsar Eth’em Bédine ».

On ne récite cette Berah’a qu’une seule fois par 30 jours, sauf si l’on voit entre temps d’autres tombes (juives) (par exemple, lorsqu’on va en pèlerinage sur différentes tombes de Tsadikim), où l’on doit – dans ce cas – réciter de nouveau la Bérah’a sur cette vision.

On ne récite cette Bérah’a que lorsqu’on se trouve véritablement à proximité des tombes, mais lorsqu’on les voit de loin, en passant par la route, on ne doit réciter aucune Berah’a.

Qu’Hachem nous donne le mérite de voir la Résurrection des Morts, très rapidement et de nos jours, AMEN.

 

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan