Index Halakhot Index Halakhot

D’autres cas sur la prière de rattrapage (תפילת תשלומין)

Lors des dernières Halah’ot , nous avons traité du cas de la personne qui a oublié l’une des prières journalières, et nous avons établi que cette personne est tenue de rattraper la prière manquée, en priant 2 fois la ‘Amida lors de la prière suivante, en considérant la première comme étant celle qu’il doit prier à ce moment, et la deuxième comme étant la prière manquée.

Il est interdit de négliger une prière pour une perte d’argent. Quelqu’un occupé par son travail, qui craint de perdre de l’argent s’il abandonne momentanément son travail pour prier, est malgré tout tenu de tout abandonner afin de prier, avant l’heure limite, pour ne pas perdre une prière.

Cependant, si l’on a perdu une prière pour des raisons professionnelles car on craignait une perte d’argent en s’arrêtant pour prier, on peut encore la rattraper lors de la prière suivante, car ce cas n’est pas celui d’une personne qui a volontairement négligé la prière de façon délégante, même si l’on n’a pas agit correctement, on peut quand même se rattraper dans ce cas.

Toutefois, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita écrit qu’il est bon dans ce cas d’émettre au préalable une condition verbale en disant : « Si je suis tenu de prier de nouveau la ‘Amida, qu’elle soit considérée comme une ‘Amida obligatoire, sinon, qu’elle soit considérée comme une ‘Amida offerte à titre personnel. »

Le Chabbat, on n’émet pas de condition de prière offerte, car on ne prie pas de prière offerte le jour de Chabbat.

Par conséquent, tous les cas sur lesquels les décisionnaires ont statué qu’il faut émettre une condition de prière offerte avant de prier la prière de rattrapage, si l’un de ces cas se produit un Chabbat, il ne faut pas rattraper la prière manquée, puisqu’il s’agit d’un doute et il est impossible d’émettre une condition de prière offerte le jour de Chabbat.

Mais concernant le dernier cas traité précédemment, au sujet de celui qui a manqué une prière journalière par crainte de perte d’argent s’il s’arrêtait de travailler, la décision Halah’ique est très claire sur ce point, et cette personne est véritablement tenue de recommencer une ‘Amida pour rattraper la prière manquée. Notre maître le Rav Chlita a seulement suggéré dans ce cas d’émettre au préalable une condition de prière offerte. C’est pour cette raison que si l’on a manqué la prière de Minh’a un vendredi, pour ne pas perdre de l’argent, il faut prier 2 fois la ‘Amida de ‘Arvit de Chabbat dans ce cas précis, afin de rattraper la prière manquée.

Même si l’on ne peut pas émettre une condition de prière offerte puisqu’on se trouve vendredi soir, malgré tout, puisque l’approbation de la majorité des décisionnaires est très clairement établie dans ce cas, on peut s’appuyer sur leur opinion et prier une prière de rattrapage même sans condition préalable.

Le Gaon Rabbi David YOSSEF Chlita écrit que lorsqu’on a manqué une prière par crainte de perte d’argent du capital, il n’est pas nécessaire d’émettre la moindre condition avant de prier la prière de rattrapage. Mais si l’on a manqué une prière par crainte de perte du bénéfice, il est souhaitable d’émettre une condition avant de prier la prière de rattrapage.

Si l’on a manqué une prière mais pour une totale raison de force majeure, par exemple lorsqu’on se trouvait dans un endroit qui n’était pas propre, ou bien dans le cas d’un malade ou autre, selon certains, on est exempt de prier la prière de rattrapage puisqu’Hachem exempt totalement de la prière les personnes en cas de force majeure. Selon d’autres, on est malgré tout tenu de prier la prière de rattrapage, et telle est l’opinion de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’.

Cependant, puisque ce cas fait l’objet d’une divergence d’opinion Halah’ique, il est bon d’émettre une condition de prière offerte, comme mentionné plus haut. (le Chabbat et jour de Yom Tov où l’on ne peut pas émettre une condition de prière offerte, on prie la prière de rattrapage sans émettre de condition, comme expliqué plus haut au sujet de celui qui a manqué une prière par crainte de perte de bénéfices.)

 

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan