Index Halakhot Index Halakhot

« Acher Yatsar ou Birkat Ha-Mazon ?

Question :

Une personne consomme du pain en quantité suffisante (Kazaït – 27g) pour réciter Birkat Ha-Mazon.

Avant de réciter Birkat Ha-Mazon, la personne ressent l’envie d’aller aux toilettes.

Lorsqu’elle sort des toilettes et qu’elle se lave les mains, dans quel ordre doit elle procéder ? Doit-elle réciter d’abord Acher Yatsar et ensuite Birkat Ha-Mazon sur sa consommation, ou bien le contraire ?

Réponse :

Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que lorsqu’on doit réciter une bénédiction finale (bénédiction finale) après avoir consommé un aliment en quantité requise (Kazaït – 27 g), et que l’on ressent une envie d’aller aux toilettes juste avant de réciter cette Bénédiction, en sortant des toilettes, on récitera d’abord Acher Yatsar, puis la bénédiction finale sur la consommation.

Cette décision est fondée sur l’opinion du MaHaRaCHaL, selon qui, ce cas relève de la règle de TADIR VE-SHEENO TADIR, TADIR KODEM = Lorsque se présentent 2 Mitsvot, l’une plus fréquente que l’autre, on donne la priorité à la plus fréquente.

Or, la bénédiction d’Acher Yatsar étant plus fréquente qu’une Bénédiction finale, c’est Acher Yatsar qui a priorité. Nous avons cité également d’autres éléments d’explication.

Apparemment, il n’y aura pas de différence sur ce point entre les différentes bénédictions finales, ‘Al Ha-Mih’ya (« Me’ein Chaloch »), Birkat Ha-Mazon ou Boré Néfachot, puisque la נénédiction d’Acher Yatsar reste toujours plus fréquente que ces bénédictions.

Mais en réalité, il existe une différence.

Nous savons en effet, que Birkat Ha-Mazon est une bénédiction ordonnée directement par la Torah (Min Ha-Torah), après avoir consommé du pain (en quantité rassasiante). Il en est de même pour la bénédiction de ‘Al Ha-Mih’ya (Me’ein Chaloch), selon la majorité des décisionnaires.

Or, de nombreux décisionnaires tranchent qu’une Mitsva Miderabbanan (instaurée par nos maîtres) n’a jamais priorité sur une Mitsva Min Ha-Torah (ordonnée directement par la Torah), et cela, quelle que soit la fréquence de la Mitsva Miderabbanan.

En d’autres termes, le principe de Tadir (voir plus haut) ne s’applique pas lorsque l’une des 2 Mitsvot est Min Ha-Torah et l’autre Miderabbanan. Dans un tel cas, c’est toujours la Mitsva Min Ha-Torah qui est prioritaire.

Or, il est évident que la bénédiction d’Acher Yatsar est Miderabbanan.

Par conséquent, lorsqu’on doit réciter ‘Al Ha-Mih’ya ou Birkat Ha-Mazon, et que l’on ressent l’envie d’aller aux toilettes, lorsqu’on sort des toilettes, il faudra d’abord réciter Birkat Ha-Mazon ou ‘Al Ha-Mih’ya, et ensuite Acher Yatsar.

Voici ce qu’écrit notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita :

Lorsqu’on a mangé un aliment en quantité suffisante pour réciter la bénédiction de Boré Nefachot, et qu’avant de réciter cette bénédiction, on ressent l’envie d’aller aux toilettes, en sortant des toilettes, il faudra d’abord réciter Acher Yatsar, et ensuite Boré Nefachot sur notre consommation.

Si cela se produit avec ‘Al Ha-Mih’ya ou Birkat Ha-Mazon, en sortant des toilettes, il faudra d’abord réciter Birkat Ha-Mazon ou ‘Al Ha-Mih’ya, et ensuite Acher Yatsar.

Cependant, si l’on craint d’oublier Acher Yatsar, on peut la réciter avant Birkat Ha-Mazon ou ‘Al Ha-Mih’ya.

 

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan