Index Halakhot Index Halakhot

Les ustensiles qui nécessitent d’être trempés III

Question

Un Koumkoum électrique (bouilloire électrique), ainsi que des ustensiles à usage unique (jetables) sont-ils soumis à l’obligation d’être trempés ?

Réponse

Les Poskim (décisionnaires) débattent au sujet du Koumkoum électrique afin de définir s’il est soumis à l’obligation d’être trempé, car selon un principe, tout ustensile rattaché au sol, ne nécessite pas d’immersion, puisqu’il n’y a pas d’obligation d’immersion pour un ustensile non réceptif d’impureté. Or, toute chose rattachée au sol, n’est pas réceptive d’impureté.

Selon cela, plusieurs Poskim – et parmi eux, le Gaon Rabbi Shelomo Zalman OYERBACH z.ts.l - ont écris qu’il faut traiter le cas du Koumkoum électrique qui est essentiellement utilisé lorsqu’il est branché à la prise électrique. Il est donc considéré comme étant rattaché au sol et de ce fait, exempt d’immersion.

Cependant, sur le plan pratique, même le Gaon Rabbi Shelomo Zalman OYERBACH n’a pas voulu s’appuyer uniquement sur cet argument, pour exempter le Koumkoum électrique d’immersion, car il est aussi utilisé lorsqu’il n’est pas branché à l’électricité.

Notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita écrit également qu’il est bon de s’imposer la H’oumra (rigueur) de tremper le Koumkoum électrique. Toutefois, si l’on craint que le Koumkoum se détériore en étant immergé dans l’eau, il est bon de l’offrir en cadeau à un non juif, et ensuite le lui redemander en tant que prêt, car lorsqu’on emprunte ou lorsqu’on loue des ustensiles d’un non juif, ces ustensiles sont exempts d’immersion, puisqu’on ne les a pas acheter afin qu’ils deviennent notre propriété, et ceci n’est pas comparable avec les ustensiles de Midian, car là, les ustensiles devenaient totalement la propriété des Béné Israël.

Le Gaon Rabbi Shelomo Zalman OYERBACH ajoute encore une autre astuce pour exempter le Koumkoum d’immersion, en le confiant à un électricien juif compétant qui le démontra de façon professionnel – chose qu’un profane n’aurai pas réussi à faire – et ensuite, il le remontra de nouveau, et de cette manière, le Koumkoum est considéré comme ayant été acheté d’un juif, et devient donc exempt d’immersion.

Concernant la deuxième question, au sujet des ustensiles jetables, nous avons déjà précisé que selon l’opinion de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita, les ustensiles en plastique sont exempts d’immersion, même s’ils ne sont pas jetables.

Par conséquent, il ne nous reste qu’à traiter du cas des ustensiles aluminiums jetables, afin de définir s’ils sont soumis à l’obligation d’être trempés.

Cette crainte est justifiée par une véritable Mitsva ordonnée par la Torah, puisque nous avons déjà expliqué que les ustensiles en métal sont soumis à l’obligation d’être trempés, selon la Torah. Or, l’aluminium fait partie du métal.

Nous avons trouvé un débat similaire parmi les Poskim, au sujet de la Mitsva de Kiddoush du Shabbat, qu’il faut réaliser avec un verre de vin. Les Poskim discutent afin de déterminer si un verre jetable est considéré comme « Keli » (ustensile) sur ce point.

Apparemment, si l’on admet que le verre jetable est considéré comme « Keli » vis-à-vis de Kiddoush, de même il faut le considérer comme « Keli » vis-à-vis de l’obligation de le tremper. Si l’en est ainsi, les ustensiles aluminiums jetables sont soumis à l’obligation d’être trempés, selon le DIN.

Notre Maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita traite de cette question dans son livre H’azon Ovadia – Chabbat (tome 2), et sa conclusion est qu’étant donné que les ustensiles jetables sont valables pour la Mitsva de Kiddoush selon le strict DIN, car ils ont le statut de « Keli » (ustensile), et à ce titre, il faut considérer qu’ils sont soumis à l’obligation d’être trempés.

Cependant, notre maître le Rav Chlita ajoute qu’étant donné qu’il y a des Poskim qui différencient le Din de Kiddoush de celui de l’immersion des ustensiles, il faut donc tremper ces ustensiles sans réciter la Berah’a, par crainte de récitation d’une Berah’a en vain.

En conclusion :

Les ustensiles aluminiums jetables fabriqués en dehors d’Israël sont soumis à l’obligation d’être trempés sans réciter la Berah’a. Un Koumkoum électrique est soumis lui aussi à l’obligation d’être trempé sans réciter de Berah’a. Mais il est possible de l’exempter d’immersion en l’offrant en cadeau à un non juif, et ensuite le lui redemander en tant que prêt. Il y a encore une autre solution en le confiant à un électricien juif compétant qui le démontra de façon professionnel, et ensuite, il le remontra de nouveau, et de cette façon, l’ustensile est exempt d’immersion.

 

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan