Index Halakhot Index Halakhot

Le poisson et la viande

On enseigne dans la Guémara Péssah’im 76b):

Un poisson qui a cuit dans le même four qu’une viande, Mor Bar Rav Aché dit qu’il est interdit de manger ce poison, car le mélange de la viande et du poisson provoque des maladies.

MARANN tranche cette Halah’a dans le Choulh’an Arouh’ (Yoré Dé’a chap.116 parag.2) selon laquelle, il est interdit de manger de la viande et du poisson ensemble, à cause du danger que cela engendre.

Les décisionnaires traitent à savoir s’il existe un problème à ce que deux personnes qui sont assez proches (amis) pour pouvoir allez piquer dans l’assiette de l’autre, est ce qu’ils ont droit de manger ensemble à table lorsque l’un mange de la viande et l’autre du poisson ou bien il doit poser sur la table un objet qui servira de rappel afin qu’il n’aille pas ni l’un ni l’autre aller piocher dans l’assiette de son ami du poisson ou de la viande tout comme la Halah’a la demande concernant le lait et la viande ?

De nombreux décisionnaires ont tranché que dans ce cas cela sera autorisé et aucun objet servant de rappel ne sera nécessaire, car du fait que cela est un danger les gens sont beaucoup plus vigilant qu’à propos d’une chose interdite uniquement par raison Halah’ique et ainsi ne viendront pas à manger du poisson avec de la viande. De plus la raison pour laquelle nos sages ont requièrent un rappel lorsque l’un mange de la viande et l’autre du lait, repose dans le fait que celui qui a mangé de la viande ne peut consommer du lait seulement après 6 heures alors qu’avec le poisson il peut en manger de suite après son repas après avoir rincé sa bouche, nos sages n’ont donc pas été aussi rigoureux.

Le Rav ‘Ovadia Yossef Zatsal rajoute une autre raison pourquoi il n’est pas nécessaire de poser un objet servant de rappel à table pour le poisson et la viande. En effet, il existe un avis parmi les décisionnaires qui dit que de nos jours il n’est pas interdit de manger du poisson et de la viande ensemble puisque l’on voit que cela n’est pas dangereux pour la santé et bien que nous ne retenons pas du tout cet avis dans la Halah’a, de toute façon cela peut servir d’appuis pour autoriser à deux personnes de manger à la même table un du poisson et l’autre de la viande sans avoir besoin de mettre un objet distinctif à table.

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan