Index Halakhot Index Halakhot

Légumineuses cuites par des non-juifs

Nous avons été consultés au sujet de ce que nous avons écrit la semaine dernière concernant le fait que des légumineuses comme des pois chiches ou autre, qui ont été grillées au four par des non-juifs, ne sont pas interdites à titre de cuisson des non-juifs. Qu’en est-il des légumineuses cuites (par ébullition) par des non-juifs comme celles que l’on trouve fréquemment de notre époque, par exemple, des boites de conserves dans lesquelles on vend des légumineuses (fèves, pois chiches, haricots, maïs) cuites par des non-juifs, sont-elles concernées par l’interdiction des cuissons des non-juifs ou pas ?

Concernant les légumineuses grillées, nous avons expliqué que l’autorisation est fondée sur les propos de MARAN dans le Beit Yossef (chap.113) selon lesquels le RAMBAM tranche qu’il n’ya pas d’interdiction à titre de cuissons des non-juifs sur les pois chiches grillées, car il s’agit d’un aliment tellement simple que « personne ne convie un ami à consommer un tel aliment uniquement. »

Concernant des légumineuses cuites par ébullition, il semble qu’il faut interdire à titre de cuissons des non-juifs, car des légumineuses cuites (par ébullition) sont qualifiables de façon certaine « d’aliment important », et on ne peut autoriser leur cuisson par des non-juifs. Le RAMBAM l’écrit explicitement (chap.17 des règles sur les aliments interdits, règle 18) : « les fèves, les pois chiches et autres, que les non-juifs font bouillir pour les vendre, sont interdits à titre de cuissons des non-juifs. »

Notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita écrit dans son livre Chou’t Yabiya’ Omer (tome 10 sect. Y.D chap.8) que telle est l’opinion du Gaon Rabbenou ‘Ovadia SOMEH’ dans son livre Zivh’é Tsédek, ainsi que d’autres grands décisionnaires.

Mais sur le plan pratique, notre maître le Rav Chlita écrit aussi que l’on peut justifier l’usage de ceux qui se l’autorisent malgré tout, car le MAHARYTATS écrit qu’un aliment cuit par un non-juif et vendu dans le commerce dans le monde entier, comme quelque chose vendu en boite de conserve ou autre, n’est pas frappé de l’interdiction à titre de cuissons des non-juifs puisque l’acheteur ne connait absolument pas l’identité du non-juif qui a cuit l’aliment, et il n’y a donc pas de crainte de rapprochement moral entre les juifs et les non-juifs, il n’y a donc pas d’interdiction sur ce point.

Même si selon la Halah’a, nous ne retenons pas réellement l’opinion du MAHARYTATS sur ce point, comme l’écrit le H’YDA, « nous n’avons jamais entendu une telle autorisation au sujets des cuissons des non-juifs. », malgré tout, lorsqu’il y a un argument supplémentaire pour autoriser - comme pour les légumineuses cuites que certains décisionnaires autorisent puisqu’elles ne sont pas dignes de la table d’un roi, ainsi que pour d’autres raisons – on peut s’appuyer sur l’opinion du MAHARYTATS pour autoriser dans le cas de notre question.

Par conséquent, du point de vue de la Halah’a, on peut autoriser la consommation de boites de conserve contenant des légumineuses cuites, car même si elles ont été cuites par des non-juifs, il n’y a pas d’interdiction.

 

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan