Index Halakhot Index Halakhot

Déplacer un cadre accroché au mur ou des bougeoirs en argent le Chabbat

Question : est-il permis de déplacer durant Chabbat des bougeoirs en argent qui n’ont pas été utilisés ce même Chabbat ? De même, est-il permis de remettre en place une toile ou un cadre accrochés au mur qui sont tombés

Dans les précédentes Halah’ott, nous avons expliqué les principales règles de « Mouktsé » pendant Chabbat, selon lesquelles nos maîtres ont interdit de déplacer certains objets pendant Chabbat. Lors de la dernière Halah’a nous avons évoqué une autre catégorie qui est celle du « Mouktsé Mé-H’amatt H’essronn Kiss », c'est-à-dire, un objet sur lequel nous avons une certaine exigence à ne jamais l’utiliser pour une autre vocation que celle à laquelle il est destiné, comme un couteau de Chéh’ita ou un bistouri de Mila qui sont des objets précieux et fragiles, et sur lesquels nous veillons particulièrement, ces objets ont donc le statut de « Mouktsé Mé-H’amatt H’essronn Kiss ». Cette catégorie de Mouktsé est plus grave que les autres, car il est interdit de déplacer un tel objet même si c’est pour y faire une activité autorisée ou pour libérer la place qu’il occupe.

À partir de là, il semble que des bougeoirs en argent qui sont des objets de grande valeur ne pourront être déplacé pendant Chabbat bien qu’ils n’aient pas été utilisés ce même Chabbat, pareil pour une toile ou un cadre de valeur.

Cependant notre grand maître le Rabbi ‘Ovadia Yossef Chlita a écrit une très longue réponse Halah’ique à ce sujet dans laquelle il tranche que ne peut être considéré comme « Mouktsé Mé-H’amatt H’essronn Kiss » uniquement un objet qui est réservé à une activité interdite le Chabbat comme un couteau de Chéh’ita, car du fait qu’il est interdit de faire la Chéh’ita et que le couteau est très fragile et que l’on fait attention à ne pas l’utiliser pour autre chose que la Chéh’ita il est « Mouktsé Mé-H’amatt H’essronn Kiss ». Pareil pour un appareil photo ou un rasoir électrique. De même des habits réservés à la vente dans un magasin, dont le propriétaire fait très attention que ces habits ne se détériorent pas, car les habits sont réservés à la vente, chose interdite pendant Chabbat.

Le Gaonn Rabbi Ben Tsionn Aba Chaoul zatsal, tranchait que tout objet qui a une place fixe comme un cadre ou une toile devient « Mouktsé Mé-H’amatt H’essronn Kiss » bien que la chose ne soit pas réservée à une activité prohibée le Chabbat. Le Rav ‘Ovadia Chlita après avoir lu les arguments du Rav Ben Tsionn à quand même gardé sa position quant à autorisé de déplacer un cadre ou des bougeoirs le Chabbat.

 

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan