Index Halakhot Index Halakhot

Définition d’un nœud destiné à perdurer ; définition d’un nœud professionnel

Dans les précédentes Halah’ot, nous avons expliqué qu’il est interdit de confectionner un nœud pendant Chabbat lorsqu’il est destiné à perdurer, c’est un dire, un nœud que l’on n’a pas l’intention de dénouer dans les prochains jours.

De même, nous avons aussi expliqué qu’il est interdit de confectionner un nœud pendant Chabbat lorsqu’il s’agit d’un nœud professionnel, c'est-à-dire, un nœud qui requiert une certaine compétence pour le confectionner.

Mais s’il s’agit d’un nœud qui n’est pas destiner à perdurer, et qui n’est pas un nœud professionnel, il est permis de le confectionner pendant Chabbat.

Nous allons à présent expliquer la définition d’un nœud destiné à perdurer, ainsi que la définition d’un nœud professionnel.

Un nœud destiné à être dénoué dans les 7 jours

Certains de nos maîtres les décisionnaires médiévaux écrivent que tout nœud destiné à rester noué au moins un jour, est considéré comme un nœud professionnel qu’il est interdit de confectionner pendant Chabbat. Par conséquent, le MAHARAM (cité par le Tachbets chap.52) écrit que lorsqu’une chemise et un pantalon sont attachés ensemble (il était d’usage à leur époque d’attacher la chemise au pantalon, et ils les laissaient attachés ainsi durant plusieurs jours), il est interdit de les dénouer pendant Chabbat, car lorsqu’on a confectionné le nœud, on n’avait pas l’intention de le dénouer chaque jour. De même, il est interdit de confectionner un tel nœud pendant Chabbat.

Selon d’autres, tant que le nœud n’est pas destiné à être dénoué avant 7 jours, il n’est pas considéré comme un nœud destiné à perdurer. Telle est l’opinion du TOUR. Selon cette opinion, il n’est pas nécessaire que le nœud ne soit pas destiné à perdurer ne serait-ce qu’un seul jour. Telle est la conclusion pratique de notre grand maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita dans son livre H’azon Ovadia-Chabbat (vol.5 page 47)

Un nœud de chaussures

Selon tous les avis, il est permis de confectionner le nœud des chaussures pendant Chabbat, car un tel nœud n’est pas considéré comme un nœud professionnel, et de plus nous avons l’usage de le dénouer chaque soir lorsqu’on retire les chaussures avant d’aller dormir.

Un double nœud

Concernant le nœud destiné à perdurer, les décisionnaires débattent au sujet d’un double nœud.

En effet, lorsqu’on attache les chaussures, il est d’usage de faire un nœud, et ensuite une sorte de boucle. Mais si l’on fait un deuxième nœud sur le premier, le nœud devient plus résistant. Selon certains, un tel « double nœud » est considéré comme un nœud destiné à perdurer et il est interdit de le confectionner pendant Chabbat, car nous n’avons pas la compétence ni la connaissance suffisante pour définir un nœud professionnel et un nœud ordinaire. Par conséquent, ces décisionnaires écrivent qu’il faut adopter la rigueur sur ce point. Telle est l’opinion du Chilté Ha-Guiborim et d’autres.

Cependant, d’autres décisionnaires réfutent l’avis du Chilté Ha-Guiborim sur ce point, et selon eux, on peut autoriser même lorsqu’il s’agit d’un double nœud, car il n’est pas considéré comme un nœud professionnel.

Telle est également la conclusion de notre grand maître le Rav Chlita dans son livre (Ibid. page 57), qui tranche que l’on peut autoriser en cas de nécessité de confectionner un double nœud pendant Chabbat. Mais si l’on peut faire autrement, il est bon de s’imposer la rigueur sur ce point, et celui qui se l’imposera est digne de la Bénédiction.

En conclusion

Un nœud destiné à être dénoué avant 7 jours, n’est pas considéré comme un nœud destiné à perdurer. Un double nœud n’est pas considéré comme un nœud professionnel.

Tout nœud qui n’est pas l’ouvrage d’un professionnel, et qui n’est pas destiner à perdurer, est autorisé pendant Chabbat.

Dans la prochaine Halah’a, nous ferons une synthèse de tous ces cas pratiques.

 

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan