Index Halakhot Index Halakhot

Effacer le nom d’Hachem d’un fichier informatique

Question: est-il permis d’effacer un fichier dans lequel est écrit le nom d’Hachem, comme un siddour informatisé ?

Réponse: nous devons tout d’abord clarifier s’il est permis de fermer une fenêtre sur l’ordinateur dans laquelle apparaît le nom d’ Hachem, car apparemment en fermant la fenêtre ou en éteignant l’ordinateur le nom d’ Hachem est effacé, hors le Rambam nous enseigne (Yéssodei Hatora parag 6) : tout celui qui efface l’un des noms d’ Hachem, transgresse l’interdit de la Thora de « et vous éradiquerez leur nom de cet endroit, et vous n’en ferez pas ainsi à Hachem votre D… ».et c’est ainsi que tranche Marann dans le Choulh’ann ‘Arouh’ Yoré Dé’a chap 176.

Nous devons aussi nous poser la question s’il est permis d’effacer une bande audio sur laquelle est  enregistrée la prononciation du nom d’ Hachem?

Cette question a été traitée par notre maître le Rav Chlita dans son livre Yéh’avé Da’att (volume 4 chapitre 50), et après avoir apporté les paroles du Rambam, le Rav conclut qu’il semble que du fait qu’il n’y a pas de forme de lettre sur une bande-son, mais juste des ondes audio qui sont inscrites sur la bande, pour cette raison il n’y a lieu d’interdire d’effacer une telle bande audio.

Le Rav apporte quelques preuve à l’appui, selon ce qui est dit dans le traité de Guittinn (page 19 au verso) un Guett (acte de divorce religieux) qui a été écrit avec du « Mei Milinn » qui est une encre qui devient invisible après un certain temps et ne peut être vu seulement si l’on passe dessus de l’eau extraite de la peau de la grenade, ce Guett n’est pas valable bien qu’il y a un moyen pour faire réapparaître ce qui y est écrit, malgré tout dès lors ou ce n’est pas visible sur le moment cela n’est pas considéré comme une écriture, et il en est de même concernant le nom d’Hachem écrit de la sorte, il n’y aura pas d’interdiction d’effacer le nom d’ Hachem écrit avec cette encre invisible en versant de l’encre ou autre à cet endroit.

Cependant il reste à savoir en est-il de même pour le cas du fichier informatique dans lequel est écrit le nom d’ Hachem, ou tout simplement si l’on a écrit le nom d’ Hachem en 4 lettres sur son PC, est-il permis de l’effacer ? En effet le Rav n’a autorisé que par le fait que le nom d’ Hachem ne soit pas visible, hors, sur le PC il est bel et bien visible et il y a peut-être lieu d’interdire ?

Il semble qu’il y ait tout de même lieu de permettre d’effacer le fichier ou le nom d’ Hachem écrit par moyen informatique bien que le nom de’ Hachem soit visible, et ce, du fait que comme le Rav écrit, qu’il existe une divergence d’opinions parmi les décisionnaires s’il y a l’interdiction d’effacer le nom d’ Hachem qui n’a pas été écrit en tant que tel, c'est-à-dire que la personne n’a pas dit avant de l’écrire « j’écris Léchem Kedouchatt Hachem », et beaucoup pensent qu’il y a pas d’interdiction de l’effacer d’après le strict Dinn s’il n’a pas été écrit de la sorte.

Surtout concernant le nom d’ Hachem écrit sur le PC dont l’écriture est uniquement virtuelle dont la sainteté du saint nom ne peut reposer, il semble évident que selon tous les avis il n’y a là aucune sainteté. Nous avons demandé l’avis du Rav ‘Ovadya et il a été d’accord qu’il n’y a pas lieu d’interdire.

D’après la Halah’a il sera donc permis d’effacer ou de fermer un fichier dans lequel apparaît le nom d’ Hachem,

 

 

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan