Index Halakhot Index Halakhot

Se lever devant son père et devant son Rav

Lorsque le fils voit ses parents passer devant lui, il est tenu de se lever complètement devant eux, c'est-à-dire, en se mettant véritablement debout.

Le Din est le même concernant le Rav qui passe devant son élève, l’élève est tenu de se lever s’il le voit.

Il est enseigné dans la Guemara Kiddoushin (33b) :

Rabbi Abba dit au nom de Rabbi Yanaï :l’élève n’est autorisé à se lever devant son Rav (et selon certains Poskim, le Din est le même pour un fils devant son père) que seulement le matin et le soir, (c'est-à-dire 2 fois par jours), afin que l’honneur du Rav ne soit pas plus important que l’honneur d’Hashem (car nous lisons le Shema’ le matin et le soir, et si l’on se lève devant le père ou le Rav plus de 2 fois, leur honneur sera plus important que celui d’Hashem). Tel est l’usage des Ashkenazim, qui ne se lèvent devant leurs Rabbanim que seulement 2 fois par jour, et selon certains, le Din est le même pour les parents.

Mais selon notre usage – ainsi que selon certains Poskim (décisionnaires) Ashkenazim – le fils est tenu de se lever devant son père ou devant son Rav, même 100 fois par jour si c’est nécessaire, car il y a des avis qui contredisent Rabbi Yanaï dans la Guemara, et puisque le texte compare la crainte que l’on doit avoir du Rav, à celle que l’on doit avoir d’Hashem – comme l’ont dit nos maîtres « La crainte de ton Rav doit être égale à celle d’Hashem » - on est donc tenu de se lever même 100 fois par jour s’il le faut. Tel est l’opinion de MARAN l’auteur du Shoulh’an Arouh’, duquel les juifs Sefarades ont accepté les décisions Halah’ic.

Le fils est tenu de se lever devant son père ou devant son Rav lorsqu’ils montent à la Torah, Même si selon le Din il n’y a pas d’obligation de rester debout durant toute la durée de la montée du Rav ou du père à la Torah, et il aurait été suffisant de se lever uniquement au moment ou le Rav ou le père passent devant le fils pour monter à la Teva où se trouve le Sefer Torah, malgré tout l’usage chez les Sefaradim ainsi que dans les communautés du moyen orient, est de se lever et de rester debout tout le temps de la lecture de la montée du père ou du Rav à la Torah.

Notre maître le H’yda écrit que puisque tel est notre usage, la chose est devenue une totale obligation, car si l’on ne se lève pas devant le père ou devant le Rav, on exprime du mépris envers, car on ne leur accorde pas les usages honorifiques courants.

Telle est l’opinion de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita.

 

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan