Index Halakhot Index Halakhot

Nétilat Yadaïm du repas sans Kéli (en ouvrant et fermant le robinet)

Question :

A-t-on le droit de procéder à la Nétilat Yadaïm du repas, sans prendre de Kéli, mais uniquement en ouvrant et en fermant le robinet 3 fois pour chaque main, comme c’est le cas pour l’ablution des mains lorsqu’on sort des toilettes ?

Réponse :

Cette question fait l’objet d’une discussion parmi les décisionnaires.

Le robinet présente plusieurs aspects.

La Guémara exige que l’eau de la Nétilat Yadaïm doit être versée par une force humaine ou par la force d’un animal, mais ne doit en aucun cas couler toute seule sur les mains. Ce qui vient exclure une eau qui se trouve dans un seau percé, et que cette eau s’échappe par le trou. On ne peut pas faire Nétilat Yadaïm avec cette eau qui sort d’elle-même de ce seau.

Mais cet argument ne suffit pas pour interdire la Netilat Yadaïm à partir du robinet uniquement, car selon la Halah’a, si un tonneau est équipé d’un robinet, il est permis de faire Nétilat Yadaïm en ouvrant et en fermant ce robinet, car de cette façon, l’eau coule sur les mains par l’ouverture et la fermeture du robinet, et non pas d’elle-même.

Reste à éclaircir un autre point sur le robinet.

Selon la Halah’a, on doit faire la Nétila du repas, avec un Kéli (un ustensile).

Or, le robinet ne peut pas être qualifié de Kéli puisqu’il est percé à ses 2 extrémités.

Telle est d’ailleurs l’approbation de la majorité des Ah’aronim (décisionnaires de notre temps), selon qui, le robinet n’est pas considéré comme un Kéli pour la Nétilat Yadaïm.

Toutefois, si le robinet est relié par des tuyaux, à un réservoir d’eau qui se trouve sur le toit (comme cela se faisait encore il n’y a pas si longtemps, et comme cela se trouve encore aujourd’hui dans quelques maisons), on pourrait apparemment considérer que le robinet et les tuyaux sont des parties du réservoir qui se trouve sur le toit. Or, il est certain que le réservoir est lui, considéré comme un Kéli.

Il serait donc permis, dans cette configuration, de faire Nétilat Yadaïm en ouvrant et en fermant le robinet.

Mais on peut encore objecter.

En effet, l’eau qui provient du réservoir sur le toit, avant d’arriver dans le robinet, cette eau passe d’abord par des tuyaux qui eux ne peuvent pas être qualifiable de Kéli puisqu’ils sont percés à leurs 2 extrémités. Cette eau n’est donc plus valable pour faire Nétilat Yadaïm lorsqu’elle arrive sur les mains, puisqu’elle provient d’un Kéli qui n’est pas valable (les tuyaux). Telle est l’opinion du Gaon Rabbi Ben Tsion ABBA CHAOUL z.ts.l, que l’on ne peut pas faire Nétilat Yadaïm uniquement avec le robinet, puisque l’eau provient d’un Kéli Passoul (inutilisable selon la Halah’a).

Cependant, selon notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita, en cas de force majeure, lorsqu’on n’a pas de Kéli, il est permis d’ouvrir et de fermer 3 fois le robinet sur chaque main, à la condition que le robinet soit relié à un réservoir qui se trouve sur le toit.

 

 

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan