Index Halakhot Index Halakhot

Toucher les chaussures ou les pieds, lorsqu’il s’agit de chaussures neuves ou bien de chaussettes ou de lacets

Dans une Halah’a, nous avons fait mention des propos de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’ selon lesquels, lorsqu’on entre en contact avec les chaussures, il faut procéder à une ablution des mains.

La raison à cette ablution

Selon certains, l’obligation de cette ablution a pour raison la propreté, puisqu’en général, les pieds et les chaussures ne sont pas propres. C’est pourquoi, il faut se laver les mains après les avoir touchés.

Selon d’autres, cette ablution a pour raison l’esprit d’impureté qui réside sur les pieds et les chaussures de l’homme (comme il est dit : « la terre est maudite à cause de toi ». C’est pourquoi, un esprit impur réside sur la terre et sur les chaussures en contact avec elle).

De quelle façon se lave-t-on les mains ?

Selon la première explication, cette ablution est provoquée par la propreté, et de ce fait, il est certain qu’il serait suffisant de laver les mains une seule fois, et non 3 fois de façon alternée.

Mais selon la deuxième explication, cette ablution est provoquée par l’esprit d’impureté qui réside sur les pieds, de ce fait, il faudrait imposer la rigueur de laver les mains 3 fois de façon alternée.

Du point de vue de la Halah’a, notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF Chlita tranche que même si selon le strict Din il est suffisant de laver les mains une seule fois à partir du robinet, malgré tout, il est convenable de laver les mains 3 fois de façon alternée, comme nous l’avons expliqué dans la précédente Halah’a, il n’y a pas d’obligation de le faire au moyen d’un Kéli, mais il est suffisant de laver les mains 3 fois sous le robinet (en introduisant d’abord la main droite sous l’eau, et ensuite la main gauche, puis de nouveau la main droite, et ensuite, de nouveau la main gauche, et encore la main droite, puis la main gauche).

Toucher des chaussures neuves

Lorsqu’on touche des chaussures neuves qui n’ont jamais été chaussées, la Gaon Rabbenou Ya’akov ‘EMDIN (le YA’ABETS) écrit dans son livre Mor Ou-Ktsi’a (à la fin du chapitre) que puisque les chaussures n’ont jamais été chaussées, l’esprit d’impureté ne réside pas sur ces chaussures, et puisqu’elles sont propres, il n’est pas nécessaire de se laver les mains si on les touche.

Toucher des chaussettes propres

Il en est de même si l’on touche des chaussettes propres, puisqu’elles ne sont concernées ni par la raison d’esprit d’impureté - du fait qu’elles ne touchent pas la terre – ni par la raison de propreté. Par conséquent, notre maitre le Rav Chlita tranche (Yabiya’ Omer tome 5 chap.1 et Yalkout Yossef tome 1 page 17) que dans un tel cas, il n’est absolument pas nécessaire de se laver les mains.

Toucher seulement les lacets de la chaussure

De même, lorsqu’on noue les lacets des chaussures et que l’on veille à ne pas toucher la chaussure elle-même mais seulement les lacets, notre maitre le Rav Chlita écrit (Yabiya’ Omer et Yalkout Yossef Ibid.) que l’on n’est pas tenu de se laver les mains ensuite, puisque l’esprit d’impureté ne réside pas sur les lacets car ils ne sont pas la chaussure elle-même, et ils sont généralement propres.

Conclusions des règles

Après avoir touché les chaussures ou les pieds, il faut se laver les mains, et il est convenable de les laver 3 fois de façon alternée.

Il n’est pas nécessaire de se laver les mains au moyen d’un Kéli, mais seulement en introduisant d’abord la main droite sous l’eau, et ensuite la main gauche, en agissant ainsi 3 fois.

Lorsqu’on touche des chaussures neuves qui n’ont jamais été chaussées, on n’est pas tenu de se laver les mains. Il en est de même lorsqu’on touche des chaussettes propres.

Lorsqu’on a touché seulement les lacets de la chaussure, sans toucher la chaussure elle-même, il n’est pas nécessaire de se laver les mains.

 

 

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan