Index Halakhot Index Halakhot

Poser le pain à table

Dans la précédente Halah’a , nous avons expliqué la règle selon laquelle il faut laisser le pain à table lors du Birkat Ha-Mazon.

A présent, nous allons expliquer la règle concernant le fait de laisser le pain à table, même après le Birkat Ha-Mazon.

Toujours laisser un peu de pain à table

Il est expliqué dans le traité Sanhédrin (92a) qu’il faut laisser en permanence sur la  table à laquelle nous mangeons ordinairement un peu de pain restant du repas (par exemple, la table de la cuisine où nous prenons généralement nos repas).

Comme l’enseigne Rabbi El’azar : « Celui qui ne laisse pas de pain à sa table, ne verra jamais le signe de la bénédiction. »

Cet enseignement est également cité dans le Zohar Ha-Kadoch (Ytro).

Rachi explique cet usage en disant que ces restes de pain seront ainsi disponibles pour des nécessiteux s’ils désirent les prendre. De plus, lorsqu’on a mangé et que l’on s’est rassasié, il est juste de laisser quelque chose à table, comme il est dit : « Mange et laisse … ».

Selon les Kabbalistes, il existe un supplément d’explication à cet usage. Tous ces propos sont cités sur le plan pratique dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.180-2).

Poser un pain entier à table

Cependant, MARAN écrit dans le Choulh’an ‘Arouh’ que s’il ne reste plus de pain à table après le repas, il est interdit d’y apporter un pain entier et de le poser à table car ce geste s’apparente à un usage des idolâtres qui avaient pour habitude de poser un pain entier sur leur table en offrande à leurs divinités.

Si on le désire, on pourra dans ce cas poser à table des morceaux de pain coupés.

Si le pain entier était initialement posé sur la table, il n’est pas nécessaire de le retirer après le repas.

On s’apprête à réciter le Birkat Ha-Mazon et il n’y a plus de pain à table

Si l’on s’apprête à réciter le Birkat Ha-Mazon et que l’on constate qu’il n’y a plus de pain à table, il est permis dans ce cas d’y poser un pain entier pour réciter le Birkat Ha-Mazon en sa présence, et ce geste ne constitue pas d’interdiction selon le strict Din. Malgré tout, il est bon dans ce cas de couper un petit morceau du pain afin qu’il ne soit plus entier. (Le Gaon de Vilna sur le chap.180 note 5 ; Ben Ich H’aï sur Chélah’ Léh’a, ainsi que le Kaf Ha-H’aïm note 7).

L’usage des Kabbalistes le vendredi soir

Nos maîtres les Kabbalistes écrivent que le vendredi soir, il faut laisser des morceaux de pain restants du repas, durant une nuit entière, en le recouvrant d’une nappe ou autre…

En conclusion :

Il faut toujours laisser un petit peu de pain à la table où l’on prend ses repas ordinairement. Mais pour cet usage, il ne faut pas y placer un pain entier. Il faut en découper un petit morceau. Le vendredi soir, il existe une notion particulière selon laquelle on laisse quelques morceaux de pain à table durant toute la nuit, en les recouvrant.

 

 

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan