Index Halakhot Index Halakhot

Le 15 Av de la sixième année

L’année prochaine, l’année 5775 est la 7ème année, « l’année de la Chémita »

(Le repos agricole de la terre d’Israël).

Dès aujourd’hui, le 15 Av de la 6ème année, entrent en vigueur quelques règles relatives à la Chémita, comme nous allons l’expliquer.

Les Mitsvot de l’année de la Chémita se divisent en 2 parties :

La Chémita agricole qui est un repos de la terre, et la Chémita des créances financières (Chémitatt Késsafim).

Dans l’immédiat, nous ne traiterons que de la Chémita agricole, puisque les règles de la Chémita des créances ne seront en vigueur qu’à la fin de la 7ème année, c'est-à-dire, dans un peu plus d’un an.

Quel est la règle de la Chémita agricole ?

Il est dit dans la Torah (Vaykra 25) : « Parle aux enfants d'Israël et dis-leur: Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, la terre sera soumise à un repos en l'honneur d'Hachem. »

Nous apprenons à partir de là qu’il est un commandement positif de chômer durant la 7ème année tout travail de la terre et des arbres, toute personne réalisant un travail de la terre ou des arbres durant cette année là, néglige l’accomplissement d’un commandement positif de la Torah et transgresse un interdit, comme il est dit (ibid.) :

« Tu n'ensemenceras ton champ ni ne tailleras ta vigne. »

Dans l’interdiction de travailler la terre, est incluse l’interdiction de labourage ou celle d’engraisser la terre.

La Guémara Mo’ed Katan (4a) nous apprend qu’une Halacha enseignée oralement à Moché Rabbénou sur le Mont Sinaï (« Halacha Lé-Moché Mi-Sinaï ») nous interdit le moindre travail de la terre dès la 6ème année (l’année dans laquelle nous nous trouvons, celle qui précède celle de la Chémita), 30 jours avant le début de la 7ème année (dès Roch H’odesh Eloul), car les travaux effectués à ce moment là apprêteront la terre pour la 7ème année.

Il est expliqué dans les propos de la Guémara (ibid.) et dans ceux du RAMBAM (chap.3 des règles relatives à la Chémita et au Yovel), que l’interdiction de travailler la terre dans les 30 derniers jours de la 6ème année n’était en vigueur que lorsque le Temple existait, mais de notre temps où le Temple n’existe pas, il est permis de travailler la terre jusqu’à la veille de Roch Ha-Chana de la Chémita.

Cependant, la règle de la plantation des arbres diffère de celle des autres travaux.

En effet, même en l’absence du Temple, nos maitres ont décrété de ne pas planter d’arbres 44 jours avant le début de l’année de la Chémita, c'est-à-dire dès le 15 Av, date à laquelle nous nous trouvons aujourd’hui (‘Hazon Ovadia-Tou Bichvat page 14), afin que l’on ne soupçonne pas le planteur d’avoir planter son arbre pendant l’année de la Chémita.

Si les racines de l’arbre que l’on désire planter ne sont pas apparentes, et qu’elles sont recouvertes de mottes de terre, il existe des façons autorisées de le planter même après le 15 Av.

S’il s’agit d’arbres stériles, ou bien de plantes décoratives, il est permis de les planter même après le 15 Av. (Il est malgré tout souhaitable de s’imposer la rigueur de ne pas les planter après le 15 Eloul, afin que l’enracinement ne se produise pas pendant l’année de la Chémita).

En conclusion : Tous les travaux de la terre qu’il est interdit de réaliser pendant l’année de la Chémita, sont autorisés cette année jusqu’à Roch Ha-Chana, excepté la plantation d’arbres fruitiers (ou la déviation des branches de l’arbre ainsi que leurs greffes), qui est interdite dès aujourd’hui le 15 Av de la 6ème année. 

 

 

Hevrat Pinto • 32, rue du Plateau 75019 Paris - FRANCE • Tél. : +331 42 08 25 40 • Fax : +331 42 06 00 33 • © 2015 • Webmaster : Hanania Soussan