• The Difference Between The First And Second Tablets
• The Power Of Beginnings
• A Jew’s Deepest Desire is to Fulfill His Creator’s Will
• Just To What Point Should Generosity Extend?
• The Influence of Moses on Every Generation
• The Torah is Acquired by Humility

Rabbi David hanania Pinto

"Now you shall command the Children of Israel that they shall take for you pure, pressed olive oil for illumination, to kindle the lamp continually" (Shemot 27:20)

Several questions arise from this verse. Firstly, why does the verse begin with the words "Now you shall command", unlike other places in the Torah where it says, "Hashem spoke to Moshe" or "Hashem said to Moshe, saying"?

Secondly, Bnei Yisrael were commanded to bring this oil for a lofty purpose, for the kindling of the Menorah. So it would seem more in place to write "Let them take for Me pure, pressed olive oil" as it says in Parshat Terumah (Shemot 25:2), "Let them take for Me a portion" rather than "take for you" as it says here?...

• La force des Bnei Israël par le mérite des Tsaddikim
• Le désir le plus profond d’un juif est de faire la volonté du Créateur
• La puissance des débuts
• L’influence de Moïse sur toutes les générations
• La Torah s’acquiert par l’humilité

Toute personne a le devoir d’écouter la Méguila le jour de Pourim.

Il faut la lire le soir, et la répéter le lendemain, comme il est dit : « Mon D. ! Je t’implore le jour même si tu ne me réponds pas, et je ne me tairais pas la nuit. » Or, ce verset est écrit dans le psaume de Téhilim qui débute par les termes « Lamnatséah’ ‘Al Ayélet Hachah’ar… », et nos maîtres nous enseignent dans la Guémara Yoma (29a) qu’Esther est comparée à la Ayélet Hachah’ar (l’étoile du matin). C’est pourquoi nous apprenons à partir de ce chapitre pour la lecture de la Méguila qui a été rédigée par la reine Esther et par Mordéh’aï, qui ont eux-mêmes instauré de la lire le jour de Pourim.

Malgré tout, puisque tout le monde n’est pas forcément capable de lire la Méguila...

Rabbi David Hanania Pinto

« Et toi, tu ordonneras aux enfants d’Israël de te choisir une huile pure d’olives pilées, pour le luminaire, afin d’alimenter les lampes en permanence. » (Chémot 27, 20)

Pourquoi est-il écrit « Et toi, tu ordonneras », et non pas, comme dans les autres versets de la Torah, « L’Eternel parla à Moché » ou « L’Eternel dit à Moché de dire » ? Par ailleurs, cette huile devait être apportée pour une fonction sacrée, l’allumage du candélabre, aussi il aurait semblé logique de dire « de prendre pour Moi », comme nous le trouvons dans la section Térouma, plutôt que « de te choisir ».

Nos Maîtres stipulent...