Vendredi 25 Octobre 2019

Chahrit : 07h00

Minha : 18h25

Arvit : suivi

Allumage : de 18h25

Samedi 26 Octobre 2019

Chahrit : 08h45

Cours Dames: 17h00

Cours Hommes : 17h00

Minha  : 18h00

Arvit  : 19h30

Sortie de Chabbat : 19h30

• The Love of G d for Man Created in His Image
• The Renewal of the Work of Creation: An Act of Kindness
• The Greatness of Man and His Purpose
• The Light is Hidden For the Righteous so That the Wicked Cannot use it
• The Torah and Israel: The Purpose of Creation
• The Entire World was Created Solely for Me

Rabbi David Hanania Pinto

"And the woman perceived that the tree was good for eating and that it was a delight to the eyes, and that the tree was desirable as a means to wisdom, and she took of its fruit and ate; and she gave also to her husband with her and he ate." (Bereishit 3:6)

It seems most surprising that Chava was persuaded to eat from the tree. Since she did not yet possess a yetzer hara, how was she convinced by the futile words of the serpent? This is especially difficult in light of the fact that Adam and Chava were on an extremely high level. The Midrash tells us that when the serpent came to persuade Chava, Adam was walking with Hashem in Gan Eden...

• La foi se renouvelle avec le renouveau de la création
• L’Homme fut créé à la ressemblance de D.
• La récompense réservée aux Justes dans le monde à venir
• La fin de la Torah trouve sa source à son début
• La grandeur de l’Homme et sa raison d’être
• L’amour de D. pour l’homme créé à Son image
• Le lien entre l’Homme et son Créateur
• Adam et H’ava, le pouvoir de la prière et des bonnes actions

On commence à mentionner la formule de « Machiv HaRouah’ OuMorid Ha-Guechem » dès la prière de Moussaf de Chemini Atseret.

Cette formule ne constitue pas une demande des pluies, mais uniquement une louange à Hashem, qui fait souffler le vent et tomber la pluie avec puissance.

C'est pourquoi cette mention est nommée « Puissances des pluies ».

Mais la demande de la rosée et de la pluie, qui est contenue dans la « Bérah’a des années » (Bareh’ Alenou ou Bareh’enou), constitue une réelle demande auprès d’Hashem afin qu’Il nous donne la pluie.

Nous n’anticipons pas la mention de « machiv HaRouah’ OuMorid Ha-Guechem » depuis le début de la fête de Soukkot, bien que la saison des pluies est déjà arrivée à ce moment-là, car la pluie pendant la fête de Soukkot n’est pas un bon signe, puisque s’il pleut, nous ne pouvons pas habiter dans la Soukka, comme nos maîtres nous l’enseignent (Guemara Soukka 28b) à travers l’image du serviteur qui sert un verre d’eau à son maître, et que celui-ci lui renverse le verre au visage...

Rabbi David Hanania Pinto

« La femme vit que l’arbre était bon comme nourriture, qu’il était attrayant à la vue et précieux pour l’intelligence ; elle prit de son fruit et en mangea, puis en donna aussi à son époux et il en mangea. » (Béréchit 3, 6)

A priori, il semble surprenant que ’Hava se soit laissée entraîner à consommer du fruit de l’arbre interdit, alors qu’elle n’avait pas en elle de mauvais penchant. En outre, pendant ce temps, Adam se promenait avec D.ieu dans le jardin d’Eden, ce qui atteste son degré exceptionnel, sans doute aussi celui de sa conjointe. Comment donc a-t-elle pu être séduite par les vains propos du serpent ?...