Vendredi 22 Mars

Allumage : 18h48

Minha : 18h50

Arvit : Suivi

Chabbat 23 Mars

Cours : 07h00

Chahrit (Hodou) : 08h45

Cours Dames : 17h20

Cours Hommes : 17h20

Minha : 18h20

Arvit: 19h55

Fin de Chabbat : 19h55

• Humility Leads to Growth in the Service of G d
• The Importance of Fervor in the Service of G d
• Fervor and Rebukes Open The Way to Teshuvah
• Devotion, Fervor, and Humility in The Torah and Mitzvot

Rabbi David Hanania Pinto

"The fire of the Altar should be kept aflame on it" (Vayikra 6:2)

The literal meaning of the verse is not "should be kept aflame on it", but "should be kept aflame on him", meaning in the Kohen who offers the korban. From here we learn that when a person fulfills Hashem's will and observes His mitzvot, he must do them with a holy excitement, as if a fire is burning in his bones, as in the verse, "All my bones shall say: Hashem, who is like You?". He should not fulfill the mitzvot of Hashem with a lazy spirit or with sluggishness, rather with love and desire, with alacrity and joy, in order to bring pleasure to his Creator.

From this parsha of the korbanot we learn about the extreme disgrace of pride...

• Le zèle et les réprimandes ouvrent la voie à la téchouvah
• De l’enthousiasme pour la Torah et les mitsvoth quand il s’accompagne du zèle et de l’humilité
• Le véritable dévouement est l’essentiel du service de l’homme
• La valeur du service de l’homme dépend de la sincérité de son dévouement
• J’ai beaucoup appris de mes maîtres, et de mes égaux... (l’effacement devant le tsadik)
• L’humilité conduit a l’élévation dans le service de D-ieu
• L’élévation par le mérite de l’humilité et la sainteté de l’alimentation

Il est un devoir de faire un grand repas le jour de Pourim.

Léh’atéh’ila (selon le Din à priori), il faut consommer du pain lors de ce repas.

Le RAMBAM écrit (chap.2 des Halah’ot Méguila, Hal.15) :

Comment devons-nous faire ce repas ? Il faut consommer de la viande et préparer un bon repas selon ses possibilités. Il faut aussi boire du vin jusqu’au stade d’être ivre pour aller ensuite dormir du fait de cette ivresse.

Le Meïri écrit (commentaire sur Méguila 7b) :

On a le devoir de multiplier la joie le jour de Pourim, ainsi que de manger et de boire de façon consistante …  Cependant, nous n’avons pas le devoir de boire au point de s’enivrer et de diminuer notre dignité aux yeux des autres...

Rabbi David Hanania Pinto

« Le feu de l’autel doit brûler de même en lui. » (Vayikra 6, 2)

Si l’on observe de près les mots de ce verset, il n’est pas dit « y brûler », mais « brûler en lui », ce qui peut être compris comme se rapportant au Cohen apportant le sacrifice. Nous en déduisons que, lorsque l’homme accomplit la volonté de l’Eternel et observe Ses mitsvot, il doit le faire avec entrain et vénération, comme si un feu brûlait en lui, dans l’esprit du verset « Tous mes membres diront : “Seigneur, qui est comme Toi ?” » Plutôt que d’exécuter les ordres divins avec nonchalance, il les fera avec amour, volonté, zèle et joie afin de procurer de la satisfaction à son Créateur.

Dans cette section, nous apprenons combien la fierté est un mauvais vice...